“Il est très important que l’immense majorité des musulmans modérés de France se dissocie des courants fanatiques”

Nous marchons ensemble cet après-midi […] pour défendre des valeurs, celles de la France que nous aimons: la valeur de solidarité, de respect du prochain, de souci de justice. Et il est très important que nos frères musulmans et nos frères chrétiens et nous-mêmes -pour ne parler que des religions monothéistes- marchions ensemble, ici, à proximité de cette école, devant laquelle il a eu meurtre. Il est très important que l’immense majorité des musulmans modérés de France se dissocie des courants fanatiques pour qu’il n’y ait aucun amalgame et surtout pour qu’il n’y ait aucune stigmatisation des musulmans de France.

 Gilles Bernheim, Grand Rabbin de France, à Toulouse (dimanche 25 mars lors d’une marche silencieuse multi-confessionnelle)

Marche citoyenne silencieuse à l’appel de JCall et des associations*, ce dimanche 25 mars à 15 h, place de la Bastille à Paris

Paris, le 22 mars 2012

People hold French flags as they attend a silent march in Paris March 19, 2012 to pay tribute to the four victims killed by a gunman at a Jewish school in Toulouse on Monday. A gunman on a motorbike shot dead at least four people, including three children, outside Ozar Hatorah on Monday, just days after three soldiers were killed in similar shootings in the same area of southwest France. (Credit: Reuters)

RV JCall à 14:45, place de la Bastille : face au “bassin de l’arsenal“, sur le trottoir entre le bd Bourdon et le bld de la Bastille (plutôt côté bd Bourdon)

Partageant pleinement les valeurs qui ont motivé cette initiative, JCall participera à la marche silencieuse à laquelle appellent *la LICRA, SOS-Racisme, l’UEJF, La Paix Maintenant, etc. dimanche prochain à 14h45 et vous invite à nous rejoindre très nombreux.

“La France vient d’être frappée au cœur par des actes de terrorisme islamiste marqués du sceau du racisme et de l’antisémitisme, qui ont entrainé la mort de sept enfants de la République.

Ces actes de barbarie, qui visent à insuffler la peur et le chaos, tentent de mettre à mal le vivre ensemble dans notre société et d’éprouver notre attachement aux valeurs républicaines.

Bien loin de la tentation du repli et de la haine, bien loin de la peur à laquelle certains voudraient nous voir céder, bien loin de l’amalgame entre islam et terrorisme, la réaction de la société française doit être unitaire, ferme et fraternelle.

C’est pourquoi nous appelons à une marche silencieuse ce dimanche 25 mars qui partira à 15h de la place de la République pour se diriger vers la place de la Bastille.

A cette occasion, nous invitons tous les citoyens, quelles que soient leur confession, leurs opinions politiques, leurs origines ou leur couleur de peau, à venir exprimer leur dégoût de la haine raciste et antisémite ainsi que leur attachement aux valeurs de la République dans lesquelles se trouve inclus le respect pour chacun de sa dignité d’être humain.“

Les Associations (SOS Racisme, la LICRA, l’UEJF, JCall, La Paix Maintenant, SPS, Coexister …)

Nota : il s’agit d’une marche citoyenne silencieuse de Bastille à la Nation (Paris), ce dimanche 25 Mars

Départ : place de la Bastille à 15h

RV à 14h45, place de la Bastille, face au bassin de l’arsenal, sur le trottoir entre le bd Bourdon et le bld de la Bastille (plutôt côté bd Bourdon)

Pas de “signe distinctif“, slogan, banderole, etc. à l’exception (éventuelle et facultative) de simples drapeaux français SVP.

N’hésitez pas à diffuser auprès de vos contacts.

Possibilité (facultative !) de s’inscrire et de suivre nos informations sur notre page facebook (chercher “JCall“ en tant que page sur le moteur de recherche de facebook)

JCall France le 19/03/2012 – Web : http://www.jcall.eu – Facebook : page “JCall”

Αλληλεγγύη στη σατιρική εφημερίδα Charlie Hebdo! / Attachés à la démocratie, à la laïcité et au vivre ensemble, nous disons «non» aux intégrismes religieux (Appel de SOS Racisme)

"Μετά την Ελλάδα, να σώσουμε την "Charlie" (Πρόσφατο εξώφυλλο της εφημερίδας Libération)

Δυστυχώς ο θρησκευτικός φανατισμός επιστρέφει δυναμικότατα στη Γαλλία.

Πριν από λίγες μέρες (2 Νοεμβρίου), “τα γραφεία της εβδομαδιαίας σατιρικής εφημερίδας Charlie Hebdo υπέστησαν επίθεση με εμπρηστική βόμβα […], μετά τη λήψη απειλών με το ταχυδρομείο από τη σύνταξή του, σύμφωνα με την διεύθυνση του εντύπου.

Η επίθεση, που σημειώθηκε στις 02:00 (03:00 ώρα Ελλάδας) έγινε την ημέρα που η εφημερίδα δημοσίευσε ένα ειδικό της τεύχος για να «εορτάσει» τη νίκη των ισλαμιστών στην Τυνησία, το οποίο ανέφερε ότι επιμελήθηκε «ο Μωάμεθ», δημοσιεύοντας μια καρικατούρα του με το κείμενο «100 χτυπήματα με μαστίγιο, αν δεν πεθάνετε από τα γέλια», και μετονομάζοντας προσωρινά την έκδοση σε Sharia Hebdo, σε μια αναφορά στον ισλαμικό νόμο.” (Πηγή: msn.com)

Αναδημοσιεύουμε έκκληση της οργάνωσης SOS Racisme για συμμετοχή σε πορεία αλληλεγγύης στην πληγείσα εφημερίδα. Ας μην επιτρέψουμε στις φασίζουσες μειοψηφίες, μέσα και έξω απ’ την Ελλάδα, να επιβάλουν τον περιορισμό της κριτικής των θρησκειών και επομένως να καταλύσουν τη δημοκρατία.

Attachés à la démocratie, à la laïcité et au vivre ensemble, nous disons «non» aux intégrismes religieux

Par SOS RACISME

via Libération

Ces dernières semaines ont été marquées par une offensive des extrémismes religieux dans notre pays. Depuis le 20 octobre, le Théâtre de la Ville à Paris a ainsi vu les représentations d’une pièce de l’Italien Roméo Castellucci (« Sur le concept du visage du fils de Dieu ») être fortement perturbées par des manifestations appelées par la mouvance catholique intégriste qui jugeait cette pièce blasphématoire. Les associations à la manœuvre (Civitas, l’AGRIF,… qui appartiennent à l’extrême droite traditionnelle) essaient de poursuivre cette offensive en suscitant ou en proférant des menaces à l’encontre d’une pièce qui sera prochainement donnée au Théâtre Garonne à Toulouse (« Golgota Picnic » de l’Argentin Rodrigo Garcia). Volontiers matinées d’antisémitisme et de haine des étrangers, les manifestations, déclarations et menaces qui se sont succédées sont des attaques contre le vivre ensemble auquel nous sommes attachés.

Ces derniers jours, la sortie du numéro de Charlie Hebdo en date du 2 novembre, représentant Mahomet et rebaptisé « Charia Hebdo », a été l’occasion de nouveaux appels à la haine et à la violence (site du journal hacké par des réseaux islamistes, messages de menaces en cascade visant à remettre en cause le droit au blasphème,…). Ce 2 novembre, l’incendie criminel des locaux de Charlie Hebdo montrent qu’un palier a été franchi. Cet acte, qui n’est pas sans rappeler les sinistres autodafés, vise à faire taire un hebdomadaire au ton incisif et provocateur, c’est-à-dire une presse dont on connaît l’importance pour la vitalité de la démocratie. Qu’il soit le fait de personnes mues par une vision islamiste de la société ou qu’il relève d’une provocation de l’extrême droite, cet acte renvoie à une certitude : leurs auteurs sont, à l’instar des catholiques intégristes, des ennemis du vivre ensemble puisque l’effet, sinon le but, de leur acte favorise les tensions entre les citoyens appelés à rejoindre, chacun avec sa religion en bandoulière, le camp de la haine, de l’intolérance et de la stigmatisation.

Les intégrismes religieux ont montré avec éclat ces dernières semaines à quel point ils étaient les ennemis de trois combats qui sont les nôtres :

Le combat pour la démocratie, cette dernière étant indissociable du droit absolu au blasphème, c’est-à-dire le droit de critiquer les dogmes sacrés. Si ces dogmes devaient régler la vie sociale, l’espace de la libre discussion démocratique serait en effet tout bonnement impossible.

Le combat pour la laïcité qui ne peut se marier avec le partage de l’espace public entre les différents dogmes et qui, au contraire, nécessite le refus de voir les religions être manipulées à des fins politiques.

Le combat pour le vivre ensemble, incompatible avec les combats visant à intimer à chacun le devoir et l’ordre de rejoindre des communautés religieuses fermées et vivant de la haine de la religion ou de l’athéisme de l’autre.

Bien loin de nous intimider ou de nous faire vaciller sur nos convictions, les actes de ces dernières semaines ne font que renforcer notre détermination à poursuivre avec force et ténacité ces 3 combats essentiels dans notre République.

Nous appelons tous les citoyens attachés comme nous à la démocratie, à la laïcité et au vivre ensemble à se rassembler ce dimanche 6 novembre à 15h sur le Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris.

ABDAT Ameziane (Président de Zy Va), ABDI Mohammed (ex-conseiller spécial de Fadela Amara), ABELANSKI Lionnel (Comédien),  ABTAN Benjamin (Secrétaire Général de l’EGAM), ALFONSI François (Député Européen), ALLEGRO FORTISSIMO, AMADIEU Jean-François (Professeur d’université), AMARA  Fadela (Ancienne Ministre), ARCIZET Guy (Grand Maitre du Grand Orient de France), ARDITI Pierre (Comédien), AUBRY Martine (Première secrétaire du Parti Socialiste), Autremonde, AUFRAY Hugues (Artiste), AZEROUAL Yves (Journaliste), BALASKO Josiane (Comédienne), BAYLET Jean-Michel (Président du PRG), BASS Jean-Louis (Journaliste), BAYOU Julien (Conseiller Régional), BELHADDAD  Souad (journaliste), BELIER Sandrine (Députée Européenne), BENARAB-ATTOU Malika (Députée Européenne),  BENCHEIKH Ghaleb (Théologien), BENGUIGUI Jean (Comédien), BENNAHMIAS Jean-Luc (Vice-président du MODEM), BENSALAH Djamel (Cinéaste), BERGE Pierre (Président de la Fondation Pierre Bergé – Yves Saint Laurent), BERGOVICI Philippe (Dessinateur), BERILLE Luc (Secrétaire général de l’UNSA),  BERLING Charles (Comédien), BESSET Jean-Paul (Député Européen), BILLARD Martine (Députée de Paris), BORLOO Jean-Louis (Président du Parti Radical), BOUJENAH Michel (Humoriste), BOVE José (Député Européen),  BROSSEL Colombe (Adjointe au Maire de Paris), CAMUS Jean-Yves (Politologue), CANFIN Pascal (Député Européen) Cé, CFDT, CGT, Charlie Hebdo, CHOPLIN Jean-Luc (Directeur du Théâtre du Châtelet), Chouraqui Elie (cinéaste), COHN-BENDIT Daniel (Député Européen), Comité Laïcité République,  CORBIERE Alexis (Adjoint au Maire du 12ème arrdt de Paris) COUBES Dominique (Directeur artistique du théâtre du Gymnase), Nicolas Demorand (Libération), DALIN Daniel (Président du Collectif DOM), DAUMAS Eugène (Président de l’UFAT), DE HAAS Caroline (Fondatrice d’Osez le féminisme), DELLI Karima (Députée Européenne), DELPECHE Michel (Chanteur),  DENIAUD Laurianne (Présidente du MJS), DESAILLY Marcel (Ancien capitaine de l’équipe de France de football),  DESIR Harlem (Député Européen),  DEVARIEUX Jacob (Artiste),  DJEMANI Kahina (Porte-parole de la FIDL), DOUCET Philippe (Maire d’Argenteuil),  DRAY Julien (Conseiller Régional),  DUCHE Geneviève (Universitaire), EL FANI Nadia (réalisatrice)  EMEYE Eglantine (Journaliste), ENCEL Frédéric (Géo politologue),  Europe Ecologie les Verts, FIDL, FABIUS Laurent (Député Seine-Maritime), FILIPPETTI Aurélie (Députée de Moselle),  FLAUTRE Hélène (Députée Européenne),  FO, FOUREST Caroline (Rédactrice en chef de la revue Pro-choix), FRANCK Dan (écrivain),  FSU, GIDOIN Arno (Comédien), GLUCKSMANN André (Philosophe), GONTHIER Patrick (Secrétaire général de l’UNSA éducation), GOUPIL Romain (cinéaste), GRENIER Estelle (Députée Européenne), GREZE Catherine (Députée Européenne),  GUIBERT Dominique (LDH), GUILLAUME Sylvie (Députée Européenne), HABCHI, Sihem (Présidente de Ni Putes Ni Soumises),  HALTER Marek (Ecrivain), HANOUNA Cyril (Présentateur),  HAYOUN Jonathan (Président de l’UEJF),  HENRY Pierre (Directeur Général de France Terre d’Asile), HETIER Bernadette (Présidente du MRAP),  HOLLANDE François (Candidat PS à l’élection présidentielle), JADOT Yannick (Député Européen), JAKUBOWICZ Alain (Président de la LICRA),  JCALL France, Jeunesse en Mouvement, JOLY Eva (Candidate EELV à l’élection présidentielle) KANDEL Liliane (Sociologue), KHRIS Taig, KILL-NIELSEN Nicole (Députée Européenne),  KINTZLER Catherine (Philosophe),  KLUGMAN  Patrick (Conseiller de Paris),  LA LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES, LANG Valérie (Comédienne), La Paix maintenant, La Règle du jeu, LDH, LE BOLLOCH’Yvan (Comédien), LENEOUANNIC Pascale (Conseillère Régionale),  LEROY Claude (Sélectionneur national de Football), LES Désobéissant-e-s, LICRA, MAMOU Jacky (Président du Collectif Urgence Darfour), MAY Mathilda (Comédienne), MAZETIERSandrine (Députée de Paris), MEHAL Fadila (Présidente des Mariannes de la Diversité), MELENCHON Jean-Luc (Candidat du Front de Gauche à l’élection présidentielle), MJS, MOSCOVICI Pierre (Député du Doubs), MOZAFFARI Medhi (Professeur d’université), MRAP, Ni Pute Ni Soumise, OUALI Kamel (Chorégraphe), OSEZ le féminisme,  PAPAZIAN Séta (Présidente du collectif VAN), Paris Foot Gay,  Parti Radical de Gauche,  Parti de Gauche, Parti Socialiste, PCF, PEILLON Vincent (Député Européen), PIETRASANTA Sébastien (Conseiller Régional), RIBES Jean-Michel (Directeur du Théâtre du Rond Point), RICHARD Firmine (Comédienne), ROMANA Serge (CM 98), SAMAMA Laurent-David (Rédacteur en chef de l’Arche), SCHALSCHA Bernard (Secrétaire Général de France Syrie Démocratie), SIFAOUI Mohamed (Journaliste), SIMON Yves (écrivain),  Smaïn (Comédien), SOPO Dominique (Président de SOS Racisme), SOS Racisme, STORA Benjamin (Historien), SYLLA Fodé (Ancien président de SOS Racisme), RIVASI Michèle (Députée Européenne), TAUBIRA Christianne (Députée de Guyane) TAMISIER Jean-Christophe (Editeur), TARTAKOWSKY Pierre, (Président de la LDH), TAVERNIER Nils (Réalisateur), TESTUD Sylvie (Comédienne), TRAUTMANN Catherine (Députée Européenne), UEJF, UNEF, UNL, UNSA, VALLS Manuel (Député-Maire d’Evry), VITKINE Antoine (Journaliste), WEBER Henri (Député Européen), WIEDER Ionna (Co-fondatrice du Centre Audiovisuel Simone de Beauvoir), WINTER Ophélie (Comédienne), YOUSSOUFOU Baki (Président de la Confédération étudiante), ZEMMOUR Emmanuel (Président de l’UNEF),  ZIDI Malik (Comédien), Julien Bayou (Conseiller régional), Jean-Louis Basse (journaliste)

Κάποιοι θρηνούν το θάνατο του Μπιν Λάντεν, και μάλιστα δημοσίως / Pour le dessinateur Stathis, les Américains n’ont pas traduit Ben Laden en justice “de peur qu’il révèle tout”

  • Παραθέτουμε αποσπάσματα από το σημερινό εμετικό άρθρο του σκιτσογράφου Στάθη Σταυρόπουλου. Και σε αυτό το κείμενο, η Δύση ταυτίζεται με το ναζισμό (η Reductio ad Hitlerum είναι ειδικότητα του Στάθη), ενώ αφήνεται να εννοηθεί ότι οι επιθέσεις στους Δίδυμους Πύργους το 2001 είναι έργο των αμερικανικών υπηρεσιών. Ο ίδιος ο Μπιν Λάντεν, άλλωστε, είναι για τον Στάθη ένα “αιμοσταγές δημιούργημα των Αμερικανικών μυστικών υπηρεσιών, αλλά και της ίδιας της Αμερικανικής κυβέρνησης”.
  • Cela fait des années que le dessinateur grec Stathis (Stavropoulos) ne cesse de répéter dans les textes et les dessins qu’il fait paraître dans le grand quotidien Eleutherotypia que les Américains, les Européens et les Israéliens sont des terroristes et des nazis en comparant son pays, la Grèce, à un gigantesque camp de concentration. Dans sa nouvelle diatribe parue aujourd’ hui (nous en citons les principaux extraits ci-dessus) Stathis réitère sa reductio ad hitlerum et n’hésite pas à avancer que les Américains ont voulu éliminer Ossama Ben Laden et ne pas le traduire en justice “de peur qu’il révèle tout”. Mais, révéler quoi au juste? “Il ne faut pas être dupes!” nous dit le dessinateur Stathis, car “Services secrets américains=Ben Laden”!
  • A lire également: “Le jour où Ben Laden n’est pas mort” sur Slate.fr.

[…] Οι Δυτικοί δολοφονούν πέρα από κάθε νομιμότητα, ακόμα και πολεμική, σε ακήρυκτο πόλεμο κι εν καιρώ ειρήνης, όποιον γουστάρουν κι όποιον προγράφουν. Αν αυτό δεν είναι τρομοκρατία, τι είναι τρομοκρατία; Αν αυτό δεν είναι έγκλημα πολέμου (μάλιστα εν καιρώ ειρήνης) τι είναι τα εγκλήματα πολέμου; Εάν οι Ναζί δικάστηκαν στη Νυρεμβέργη για εγκλήματα κατά της ανθρωπότητας, το αίμα που χύνουν δεκάδες χρόνια τώρα οι Αμερικανονατοϊκοί ποια «ξαγορά» θα έχει; Ή μήπως το αίμα εκατοντάδων χιλιάδων μουσουλμάνων, εκατομμυρίων πλέον, είναι κατώτερο αίμα, αίμα υπανθρώπων; οπότε, γιατί να ανοίξει μύτη στη Γιούτα ή το Λονδίνο; Γιατί να κατηγορηθούν για εγκλήματα πολέμου ο Ομπάμα, η Μέρκελ ή ο Σαρκοζί; Ούτε Μιλόσεβιτς είναι, ούτε Σαντάμηδες. Απλώς φασίστες ανωτέρας ποιότητος, ναζί καθώς πρέπει κι εγκληματίες πολέμου για το καλό μας…

Οι Αμερικανοί δολοφόνησαν το φάντασμα του Μπιν Λάντεν. Υπήρξε ένα χρήσιμο φάντασμα κι ελπίζεται το ίδιο χρήσιμος να ‘ναι και ο θάνατός του.

Το ερώτημα ποιον απ’ όλους τους Μπιν Λάντεν δολοφόνησαν οι Αμερικανοί παρέλκει.

Αντιθέτως, το ερώτημα περί την εντολή δολοφονίας κι όχι σύλληψης (εάν ήταν δυνατόν) του φανατικού ισλαμιστή δολοφόνου εγείρεται δικαιολογημένα.

Εάν ο Οσάμα Μπιν Λάντεν συνελαμβάνετο, θα υπήρχε ο κίνδυνος να δικαστεί. Κι αν εδικάζετο, θα υπήρχε ο κίνδυνος να μιλήσει. (η υπογράμμιση δική μας)

Συνεπώς η καθαρή εντολή δολοφονίας κι οπωσδήποτε όχι σύλληψης του αιμοσταγούς αυτού δημιουργήματος των Αμερικανικών μυστικών υπηρεσιών, αλλά και της ίδιας της Αμερικανικής κυβέρνησης, ήταν η μόνη λογική. […] (Στάθης, “σκότωνε, και μη ερεύνα”, Ελευθεροτυπία 03-05-2011)

Σχετική ανάρτηση: “Απάντηση σ’ένα αντισημιτικό παραλήρημα” (25-01-2010)

Pour Stathis, la Constitution Européenne n’est que le “Quatrième Reich”.