Σειρά συναντήσεων και ομιλιών για την εβραϊκή και διασπορική κουλτούρα

Στις 23 και 24 Ιανουαρίου 2010 ο Σύλλογος για τη Διδασκαλία του Ιουδαϊσμού ως Κουλτούρας (Association pour l’enseignement du judaïsme comme culture-AJEC) διοργανώνει στο Παρίσι μία ενδιαφέρουσα σειρά συναντήσεων και ομιλιών που θίγουν το δίπολο “Βιβλία των εβραϊκών κόσμων” και “Διάλογος των διασπορών μεταξύ τους”. Φιλοδοξία αυτού του σημαντικού συλλόγου είναι η προώθηση ενός ευρύτερου διαλόγου σχετικά με τη διασπορική διάσταση του ιουδαϊσμού και τη σχέση του με άλλες Διασπορές, όπως την αρμενική, την αφρικανική ή την κινεζική.

Ξεχωρίζει η παρουσία του μεγάλου ισραηλινού συγγραφέα ‘Αμος Οζ, ο οποίος θα παρουσιάσει το νέο του βιβλίο και θα συζητήσει για το σύνολο του έργου του με τον κριτικό και εκδότη Manuel Carcassonne, ή ακόμα μια στρογγυλή τράπεζα για τη σχέση Εβραίων και Πολωνών κατά τον Δεύτερο Παγκόσμιο Πόλεμο.

Όλες οι συναντήσεις θα λάβουν χώρα στο ξενοδοχείο Lutetia, 49 boulevard Raspail.

 Αναλυτικά το πρόγραμμα έχει ως εξής (Πηγή: Conseil Représentatif des Institutions juives de France):

Samedi 23 janvier 2010

 
18h30 à 20h : Minorités et citoyenneté en France
 
Regards croisés sur la condition minoritaire en France et sur le rapport entre identité ethnico-religieuse et citoyenneté. Avec l’essayiste Ghaleb Bencheikh (La Laïcité au regard du Coran, éd. Presses de la Renaissance), l’historien Pap Ndiaye (La Condition noire, essai sur une minorité française, éd. Calmann-Lévy) et les sociologues Dominique Schnapper et Chantal Bordes-Benayoun (co-auteurs, La Condition juive, la tentation de l’entre-soi, éd. PUF). Séance animée par Nadine Vasseur, écrivain et journaliste.
 
20h30-22h  Amos Oz,  l’Ecrivain et le militant
 
Romancier, essayiste, et militant pour la paix au Proche Orient, Amos Oz est l’un des plus grands intellectuels israéliens. Il présentera son nouveau recueil de nouvelles, Scènes de vie villageoise (éd. Gallimard) qui sort le 14 janvier en France, et parlera de l’ensemble de son œuvre avec Manuel Carcassonne, critique littéraire et éditeur.
 
Dimanche 24 janvier 2010
 
11h-12h30 : Juifs et Polonais devant l’histoire
 
Un dialogue entre un romancier et deux historiens. Yannick Haenel (Jan Karski , éd. Gallimard) évoque  le personnage de Jan Karski, témoin bouleversant dans  « Shoah » de Claude Lanzmann, qui fut chargé en 1942 par la Résistance polonaise de prévenir les Alliés de l’extermination des Juifs d’Europe. Annette Wieviorka et Jean-Charles Szurek (co-directeurs Juifs et Polonais 1939-2008, éd. Albin Michel) abordent le  travail de la mémoire en Pologne, « le pays témoin » du génocide des Juifs, et la question des relations judéo-polonaises. Séance ponctuée de chants en yiddish par Michèle Tauber. Modérateur : Izio Rosenman, Directeur de la revue « Plurielles » et président de l’AEJC.
 
14h30-16h – Ceux qui nous hantent
 
Trois romanciers explorent les obsessions et les fantômes du passé. Dans Le Tombeau de Tommy, (éd. Gallimard) d’Alain Blottière, un jeune acteur se glisse dans la peau de Thomas Elek, un Juif hongrois de 17 ans qui fut fusillé avec les autres résistants de l’Affiche rouge en 1944. Dans Démon (éd. de l’Olivier) de Thierry Hesse, un grand reporter, obsédé par le destin de ses grands-parents juifs russes, traque les traces de l’Histoire jusqu’au cœur de la Tchétchénie. L’Origine de la violence, (éd. Le Passage) de Fabrice Humbert évoque l’histoire d’un jeune professeur de lycée qui, lors d’une visite du camp de Buchenwald avec ses élèves, est attiré par la photographie d’un détenu ressemblant étrangement à son père. Modératrice : Anny Dayan Rosenman, auteur et Maître de conférence en littérature.
 
16h30-17h30 –  A l’heure de la Mondialisation
 
L’économiste Daniel Cohen écrit dans La Prospérité du vice. Une introduction (inquiète) à l’économie (éd. Albin Michel) :« Le principal risque du XXIe siècle tient moins à la confrontation des cultures ou des religions qu’à celui d’une répétition, au niveau planétaire, de l’histoire de l’Occident lui-même ». A l’heure de la mondialisation, vers quel avenir l’Occident entraine-t-il le reste du monde ? Entretien avec Sandrine Treiner, rédactrice en chef à France 24.
 
18h-19h  Rome et la Judée
 
Professeur d’histoire des religions, Mireille Hadas-Lebel (Rome, la Judée et les Juifs éd. Picard 2009) nous offre, à partir de sources littéraires juives, grecques, romaines et chrétiennes, un récit des événements entre les Ier et IIème siècles et une analyse de la confrontation des cultures juive et romaine. Gérard Mordillat et Jérôme Prieur sont co-auteurs de grandes enquêtes télévisées pour Arte et d’une collection d’essais aux éditions du Seuil. Leur dernier essai Jésus sans Jésus, La christianisation de l’Empire romain retrace les étapes décisives du christianisme entre les Ier et Vème  siècles.  Séance animée par Jacques Munier, producteur à France Culture de l’émission A Plus d’un titre. 
 
19h30h- 21h  La Littérature au cœur
 
Dans Un Cœur intelligent (éd. Stock/Flammarion) Alain Finkielkraut analyse neuf de ses œuvres préférées en un panorama qui va de Milan Kundera à Vassili Grossman, Sebastian Haffner, Albert Camus, Philip Roth, Joseph Conrad, Fedor Dostoïevski, Henry James et  Karen Blixen. Il rend ainsi un hommage passionné aux pouvoirs de la littérature et à sa capacité à déchiffrer notre monde. En dialogue avec Claude Arnaud, écrivain et critique littéraire.
Advertisements

Υποβολή σχολίου / Votre commentaire / Ihr Kommentar dazu / Leave a comment

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s